BMW i3 Rex : Grosse augmentation de l'autonomie électrique

BMW tente de relancer son i3, en augmentant significativement la capacité de sa batterie. Au final, l'autonomie électrique augmente de plus de 50% !

Écorché BMW i3

Comme on s'y attendait, BMW a annoncé la semaine dernière une augmentation de la capacité de la batterie de son i3. Mais l'ampleur de cette augmentation est plus grande que ce à quoi s'attendaient la plupart des observateurs. Ainsi la capacité brute de la batterie passe de 21,6 kWh à 33,2 kWh. 54 % de plus ! Pourtant le volume et la masse de la batterie restent quasiment identiques. Cette augmentation de capacité est directement liée à l'augmentation de la capacité des cellules. Elles restent de même nombre, mais leur capacité unitaire passe de 60Ah à 94 Ah.

Grâce à cette nouvelle batterie, l'autonomie de l'i3 sans prolongateur passe de 190 NEDC à 312 km NEDC et BMW a mis à profit l'augmentation brute de la batterie pour réduire la part de capacité utile. De 87% (18,8kWh), la part de capacité utile passe à 82% (27,2 kWh), ce qui est très bien pour la durée de vie de la batterie. En plus, sur certains marchés (non précisés mais sans doute en Allemagne), il sera possible aux propriétaire d'i3 "60 Ah" de changer leur batterie pour une "94 Ah" en l'échange d'un nombre de sesterces non communiqué.

Pour la version avec prolongateur d'autonomie de l'i3 "94 Ah", l'augmentation de l'autonomie électrique NEDC est moins impressionnante. Elle passe de 170 km avec la "60 Ah" à 240 km avec la "94 Ah". C'est tout de même 41% 'augmentation, et c'est plus élevé que l'autonomie de la plupart des électriques sans prolongateur d'autonomie (c'est l'autonomie de la meilleur des Renault Zoe par exemple). L'autonomie sur l'essence reste inchangée puisque la capacité du réservoir ne change pas en Europe. Le REx n'a d'ailleurs pas changé et ne permet malheureusement toujours pas de soutenir une vitesse supérieure à 110km/h quand la batterie est "vide".

Niveau tarifs, l'augmentation est loin d'être proportionnelle à la capacité de la batterie. Les versions historiques (60Ah) débutent à 34.950€ (sans REx) et 39.450€ (avec REX) et les nouvelles (94 A) sont à 36.150€ (sans REx) et 40.650€ (avec REX). C'est seulement 1200 de plus (par exemple, changer les jantes pour les 21" vous coûtera plus cher). Son intérêt étant mince, il n'est pas sûr que BMW continue longtemps de commercialiser l'i3 REx "60Ah". Même pour la version sans prolongateur, les 1200€ ne pèsent pas lourds face à l'augmentation d'autonomie de plus de 50%.

Cette évolution place l'i3 REx loin, loin devant les autres hybrides rechargeables, surtout depuis l'arrêt de la Volt/Ampera en Europe. C'est simple : son autonomie électrique NEDC est plus de 1,5 fois plus importante que sa plus proche poursuivante. Il serait bien que BMW s'inspire de son évolution de l'i3 pour augmenter l'autonomie des modèles iPerformance de sa gamme normale. Car 50 kilomètres d'autonomie apparaissent d'autant plus faibles.

Mots-clefs: 

Suivez-nous sur facebook