L'Opel Ampera n'a pas de véritable héritière

Sortie en 2011 et arrêtée officiellement en 2015, la première hybride rechargeable a fait des émules par la suite. Mais aucune ne peut prétendre être une Ampera qui aurait progressé d'un coté sans perdre de l'autre. Petite revue d'effectifs.

Compacte à gros gabarit (4,50m), l'Ampera ne proposait que 4 places, mais un coffre de plus de 300 litres pour environ 40 000€. Elle peut rouler indifféremment à l'électricité ou à l'essence jusqu'à 160km/h et affiche une autonomie NEDC de 83km. On peut tout à fait penser qu'elle serait toujours pertinente actuellement. Son constructeur n'a pas voulu celle qui aurait pu lui succéder (basée sur la Volt 2). C'est triste mais c'est comme ça et c'est pas là situation actuelle d'Opel qui peut arranger les choses.
La BMW i3 REx a repris son esprit d'électrique à prolongateur d'autonomie à 4 places. Ses 170 (ou 240 suivant la version) kilomètres d'autonomie électrique NEDC peuvent être prolongés par un générateur thermique, comme sur l'Ampera. Mais même si son tarif est voisin des 40 000€, l'i3 a a un gabarit de citadine et le coffre qui va avec. En plus, le rendement du prolongateur est moins bon et sa puissance est plus faible, limitant l'i3 à 110km/h sur les longs trajets. C'est la seule à pouvoir donner le meilleur en électrique. Pour toutes les autres, performance rime avec essence.
Lancée cette année, la nouvelle Toyota Prius rechargeable a une efficience redoutable. Elle a 4 places comme l'Ampera, mais son autonomie électrique NEDC est voisine des 50 kilomètres et l'étroitesse de son coffre masque sa capacité de 360 litres. Son tarif est plus proche de 35 000€.
Petite nouvelle aussi, la Hyundai Ioniq Plug-In apparaît plus polyvalente. Elle a 5 places, un coffre de 340 litres de forme plus conventionnelle et revendique plus de 60 kilomètres d'autonomie électrique NEDC. Le tout pour un prix similaire à celui de la Toyota, avec un équipement plus flatteur. Le bât blesse du coté électrique. Un peu pour la puissance du moteur, de 44kW (30 kW de moins que la Prius, 2,5 fois moins que l'Ampera), un peu pour l'absence de chauffage si on ne veut pas brûler d'essence. Son cousin Kia Niro PHEV est un plus gros bonhomme, mais ca n'est pas flagrant sur le coffre et il a naturellement une efficience moindre.
La paire Volkswagen Golf GTE / Audi A3 e-tron connait un bon succès dans le segment des compactes. Elles ont 5 places et 75kW de puissance électrique, mais l'autonomie est juste de 50 kilomètres NEDC et leur coffre n'atteint pas les 300 litres.
Autre proposition autour des 40 000€ (mais attention aux options), la Mini Countryman e ALL4 / BMW 225xe. L'espace intérieur est au rendez-vous et le coffre fait 400 litres. Le couple thermique + électrique fait une transmission intégrale, mais la puissance électrique de 66kW parait faible pour le gabarit et surtout l'autonomie électrique NEDC de 40 kilomètre est faible, en faisant de mauvais élèves.

Comparaison hybrides rechargeables sous 40000 euros

Les autres modèles hybrides rechargeables sont loin de ce positionnement. Elles sont à la fois plus grosses et/ou bien plus chères, et il est triste de constater que les 50 kilomètres d'autonomie électrique forment comme un plafond de verre. Pourtant dans la vie réelle et surtout avec un véhicule de gros gabarit, 50 kilomètres NEDC se transforment généralement en 30 kilomètres réels, ce qui peut vite faire court pour une journée de travail.

Mots-clefs: 

Suivez-nous sur facebook