Karma Revero : Présentation officielle

Celle qui succède à la Fisker Karma a été présentée au début du mois de septembre 2016. Elle en a gardé le meilleur et amélioré certains points faibles.

Karma Revero

Malgré les propos volontaristes de Lu Guanqiu, nombreux étaient ceux qui pensaient de le groupe Wanxiang ne pourrait rien faire des cendres de Fisker Automotive. Après avoir installé un nouveau centre de design et une nouvelle usine en Californie, Wanxiang a présenté la Karma Revero, qui est une Fisker Karma revue au goût du jour. Elle a été suffisamment remise au goût du jour pour que Karma convainque en moins de deux jours 80 sur 1000 propriétaires de Fisker Karma de signer pour une Revero.

On passera rapidement sur les jeux lexicaux opérés par Wanxiang pour renommer Fisker Automotive en Karma Automotive et la Karma en Revero. La nouvelle voiture est à présent bel et bien présentée et elle conserve la plupart des traits de design de la Fisker Karma. De l'intérieur et surtout de l'extérieur, il faut un oeil aiguisé pour distinguer une Fisker Karma d'une Karma Revero. Il faut se concentrer sur les badges, les boucliers et le système d'info-divertissement pour y arriver.

Karma Revero

Le système d'info-divertissement est un des points dont Wanxiang semble le plus fier, et ce n'est pas un mal de l'avoir rafraîchi car les choses évoluent vite aussi dans ce domaine et celui de la Fisker Karma n'était pas forcément à la pointe. Celui de la Revero utilise un système de Rightware, qui fait également ceux des Audi ou Nissan. L'écran central gagne en agrément et celui derrière le volant devient complètement dynamique. Totalement à jour donc.

Karma Revero

Au niveau de la transmission, les changements sont moins importants, mais vont dans le bon sens. La batterie voit sa capacité légèrement accrue (21,4 contre 20.4kWh), mais le système électrique (certainement issu de la collaboration avec BMW) est bien plus efficace car l'autonomie EPA passe de 51 à 80 kilomètres. Niveau moteurs, pas de changement. Il y a toujours deux moteurs électriques de 150kW à l'arrière et un 2l turbo d'origine GM de 190kW en guise de "super prolongateur" (on ne sait pas si les 300kW des moteurs électriques sont désormais accessibles avec le moteur thermique éteint).

Le toit solaire de la Revero perd un peu en style mais gagne en puissance. Alors que celui de la Fisker Karma ne permettait que de recharger la batterie d'accessoires, celle de la Revero permet de recharger la batterie haute tension. Evidemment, avec une surface limitée à celle du toit, la batterie ne se remplira pas entièrement en une journée. Karma parle d'un peu plus de 2 kilomètres par jour au maximum. C'est à dire qu'il faut plus d'un mois ensoleillé pour remplir complètement une batterie vide. Pas extraordinaire, mais toujours ça de pris.

Karma Revero

Le prix, lui, est situé à 130 000$, pour une production estimée à 900 véhicules par an. On ne sait pas encore bien quand elle arrivera en Europe. En 2011, la Fisker Karma la plus équipée était affichée à 116 000$.

"Nous ne sommes pas pour tout le monde, et nous ne le serons jamais.
Personne n'a besoin d'un tel produit.
Nous existons pour ceux qui ont besoin d'en avoir une.
"

Karma Revero

Mots-clefs: 

Suivez-nous sur facebook